Les cosmétiques « bios » info ou intox ?

La vague déferlante dite « écolo » touche  les politiques, le marché du travail et  les  consommateurs depuis quelques années. Ces derniers se sont laissés assez facilement séduire par ce mouvement semble-t-il sain et qui se révèle être une évidence pour la grande majorité.

L’écologie se veut être une manière de vivre, de penser et s’est aussi au fur et à mesure répandue dans nos vies quotidiennes.

Un nouveau secteur très apprécié du grand public s’est développé afin de s’adapter aux nouveaux besoins des consommateurs et aux changements dans la société : les cosmétiques biologiques.

On peut citer quelques marques de produits cosmétiques bios à l’instar de LOVEA en vente dans vos enseignes et commerces de proximités.

Les normes veulent qu’un produit soit  dit bio s’il remplit les conditions suivantes :
Le pourcentage minimum de matières premières végétales certifiées bio dans un produit cosmétique est de 95% à 100%. Quant au produit fini, il ne devra plus contenir 10% mais 20% minimum d’ingrédients biologiques dans sa composition.

Certains n’hésitent pas même à concevoir leurs propres produits et soins cosmétiques et créer alors de véritables soins faits maisons, soucieux de leur beauté mais surtout de leur bien-être et de celui de leur entourage.

Cependant, force est de constater qu’il y a autour de ce phénomène autant de personnes satisfaites que de victimes.. En effet, la plupart des produits cosmétiques ne le sont pas en réalité. Certaines études nous montrent que la composition de ces produits n’est pas fidèle aux normes de la charte biologique.

Il convient alors pour le consommateur de se référer à la documentation officielle et de rester vigilant quant à la vente de ces produits.

En savoir plus sur les produits bio:

www.ecocert.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*